Interview de Clémentine la Mandarine, blogueuse, maman bienveillante, écolo et végane

Je connais Clémentine la Mandarine depuis maintenant presque 3 ans, nous ne nous sommes jamais rencontrées IRL (in Real Life ou dans la vraie vie) mais nous nous suivons mutuellement depuis tout ce temps avec beaucoup de plaisir ! Elle a été l’une des premières blogueuses avec laquelle j’ai communiqué et j’ai tout de suite été charmée par son enthousiasme et son côté original et un peu rebelle ! Elle ne suit aucun courant de mode, elle suit ses intuitions et ses envies, qui se révèlent être différentes chaque jour. Elle aime ses chevaux, les DIY, customiser diverses affaires, bricoler, jardiner, marcher, s’occuper de son petit lutin chéri, ses montages, l’escalade et tant d’autres choses encore ! Tout le temps motivée par le fait de faire toujours mieux, elle se pose mille questions sur l’éducation et l’écologie et c’est pour ça que j’ai beaucoup de plaisir à échanger avec elle ! Je vous souhaite une belle découverte de son univers enchanté si vous ne le connaissez pas encore !

Et Clémentine propose divers abonnements et accompagnements à découvrir sur son site !

Peux-tu te décrire en quelques lignes ?
Clémentine, écolo, végane et maman bienveillante imparfaite, amoureuse de son chéri, complètement gâteuse avec ses juments, fan de montagne, de nature. Je suis une enthousiaste créative, avec un brin de folie, et parfois un peu rebelle.

Quel est ton parcours ?
J’ai toujours été sensible à la protection de la nature. Une fois que mon Amoureux et moi avons été indépendants financièrement, j’ai pu mettre en pratique l’écologie au quotidien à laquelle j’aspirais. La naissance de Petit Lutin y a ajouté une volonté de bienveillance, envers lui, et aussi envers nous-même et tout notre entourage. Et nous voilà aujourd’hui avec ces deux facettes qui modèlent notre quotidien.

Parle-nous de ton blog ? De quoi est-il parti ?
Au départ, j’avais un blog de DIY récup’ uniquement. Rapidement, j’ai eu envie d’élargir les sujets, pour ne pas me cantonner aux bricolages. Petit à petit, les thématiques se sont réorientées, tout en gardant l’écologie, la bienveillance et la créativité au cœur de tous les sujets abordés.

Quels sont tes projets futurs pour ton blog ?
J’ai très envie d’ajouter des vidéos à mon accompagnement à l’écologie au quotidien. J’aimerais aussi revoir le fonctionnement des challenges, pour les rendre plus interactifs, mais je ne sais pas encore comment exactement. Si tu as des idées…!

Quelle est la personne qui t’inspire ?
Beaucoup de personnes m’inspirent ! Par exemple, mon grand-père, qui a été le premier entrepreneur talentueux que j’ai côtoyé. Ou la maîtresse de maternelle de Petit Lutin, qui la personne la plus enthousiaste et douce que je connaisse. Et bien entendu, mon Amoureux qui a cette incroyable faculté à progresser tout en restant lui-même. Et Petit Lutin, si pleinement, intensément présent, à chaque instant que le regarder être est une leçon de méditation !

Quel est ton rêve pour dans 10 ans ?
Dans 10 ans… Je crois que j’aimerais beaucoup enfin avoir une maison à la montagne, avec un grand potager en permaculture, et nos juments dans un pré à côté. Je crois que j’aimerais aussi être famille d’accueil pour des enfants qui n’ont pas la chance d’avoir une vie facile. Et puis avoir intégré une SCOP et gagner réellement ma vie grâce aux accompagnements à l’écologie que je propose. Ce serait magnifique tout ça, non ?

Ton dicton préféré
Good girls go to heaven. Bad girls go everywhere. A ne pas prendre au pied de la lettre. J’y vois un encouragement non pas à être « mauvaise », mais à arrêter de faire exactement ce que la société, les autres attendent de nous. J’y vois un encouragement à vivre sa vie pleinement, maintenant, sans attendre un éventuel futur (paradis ou plus communément, la retraite, quand les enfants seront grands, quand j’aurai remboursé la maison…), à être nous-mêmes, pleinement, et nous réaliser dans des projets qui portent nos valeurs.

Photos : ©Clémentine La Mandarine