Le label Made in France, origine France, 100% français

Les labels ‘Made in France’, ‘Origine France’, ‘100% français’ fleurissent de partout et deviennent un argument marketing de plus en plus utilisé, mais qu’y a-t-il réellement derrière ? L’indication de l’origine n’est pas obligatoire dans le textile en France. Les divers et variés «Fabriqué en France», «Conditionné en France» ou encore «Designed in France» ne signifient pas que 100% des étapes de fabrication sont réalisées en France.
Au contraire, les marques en abusent sachant que les consommateurs sont prêts à payer plus cher pour des objets qu’ils pensent entièrement fabriqués en France. Ces labels signifient seulement que 45% de la valeur du produit doit être réalisée en France. Comme démontré dans l’émission «Envoyé Spécial» sur le made in France diffusée le 8 mai 2013, tous les éléments peuvent être fabriqués dans des pays lointains et il suffit qu’une seule et infime manœuvre soit effectuée en France pour que son coût représente 45% de la valeur du produit. Cela permet à des sociétés crapuleuses d’apposer des labels mensongers en toute légalité.
Et qu’en est-il du reste de la production ? La fabrication n’est qu’une petite partie des étapes de la réalisation d’un produit. Il faut également compter la conception, (le design, les recherches, les tests) la récolte de la fibre, (très peu de fibres sont issues de l’agriculture française, le coton n’en fait pas partie), la filature (transformation de la fibre en fil), la teinture (l’une des étapes les plus polluantes), le tissage ou le tricotage du fil, la fabrication de l’étiquette de composition et sa couture, les sérigraphies, broderies, la fabrication et l’ajout de fourniture diverses (bouton, zip, rivet…)…Et ce schéma ne prévaut que pour les vêtements les plus simples. Ce sont toutes ces étapes qu’il faudrait prendre en compte dans le «Made in…»