Le défi « rien de neuf » de Zéro Waste France

C’est l’heure des vœux, c’est l’heure des bonnes résolutions ! La semaine dernière, à la radio, j’entends parler de ce défi lancé par Zéro Waste France :"Rien de neuf pendant 1 an".

Défi rien de neuf avec La révolution Textile

1ère réaction : « ah super initiative ! ». 2 secondes plus tard « ah oui, mais si tout le monde fait ça, l’année va être compliquée !! ».

Attention, je ne dis pas que ce n’est pas du tout une bonne idée et que je n’adhère absolument pas. Comme la plupart des personnes autour de moi, je réduis mes déchets, je me pose la question de savoir si j’ai vraiment besoin de l’objet que je suis en train d’acquérir, je composte, j’achète bio. Bref, j’ai une démarche consciente concernant ma façon d’utiliser les ressources de notre belle planète.

Mais posons-nous deux secondes. Qui va suivre ce défi « Rien de neuf » ? Des personnes comme moi. Des personnes comme vous. Bref, mes clients. Est-ce que la personne qui s’en tamponne de la planète, qui aime faire du shopping tous les samedi après-midi car c’est son passe-temps favori (je ne critique pas, j’ai été cette personne il fût un temps) va se dire « ah, super initiative ! Tiens, je vais changer ma façon de faire ». En gros, ce challenge s’adresse à des personnes qui font déjà attention à leur consommation.

Déjà que ma clientèle est très restreinte (sans vouloir faire ma Causette, hein !), car les personnes engagées achètent peu, se posent beaucoup de questions, (et tant mieux !). Si elle n’achète plus du tout de neuf, elle se réduira comme une peau de chagrin. Que vont devenir toutes les petites marques qui vivent tant bien que mal, qui se battent pour vendre leur production artisanale, qui sont comme moi, souvent des entrepreneurs.ses qui se sont lancées par passion mais qui rament un peu chaque jour ? Est-ce qu’on irait dire aux personnes qui achètent en Biocoop « faites la diète !!» ? Aujourd’hui, nous avons besoin de clients, nous avons besoin d’encouragements. Beaucoup de beaux projets, de marques éthiques mettent la clé sous la porte faute de clients.

Zéro Waste France propose de « se tourner vers des alternatives comme l’occasion, la location, le prêt, la mutualisation pour s’habiller ». Mais ceci n’implique en aucun cas que les vêtements loués, prêtés, mutualisés, seront fabriqués de façon saine à la base : avec des matières premières qui ne nécessitent ni irrigation, ni pesticide, du tissage, de la confection qui n’implique pas de travail forcé ou d’enfant, de la teinture qui ne soit pas gorgée d’éléments chimiques toxiques… On peut se prêter, louer ou revendre des vêtements de grandes enseignes qui ne sont pas regardantes sur leur éthique de production, ce défi est quand même relevé !

Le lin 100% Responsable - La Révolution Textile

Tout ça pour dire que, de mon avis qui n’engage bien sûr que moi, ce défi est légèrement à côté de la plaque… Ce qu’il faut, c’est au contraire plus de marques qui proposent des alternatives, plus de marques transparentes et plus de clients engagés et conscients par rapport à leurs achats. A chaque fois qu’on sort son portefeuille, se demander « est-ce que cette marque mérite que je la soutienne en achetant ses produits ? ».

Acheter moins est un début de solution, achetez mieux est LA solution. Arrêter d’acheter neuf est une solution mi-figue mi-raisin.

A travers ce parallèle, vous comprendrez encore plus facilement mon argumentaire : Sachant que les minerais utilisés pour la fabrication des téléphones mobiles sont prélevés dans les mines par des enfants qui y sont esclaves, vaut-il mieux : 1) récupérer des anciens téléphones ou faire réparer son téléphone vieillissant ou 2) privilégier l’achat d’un Fairphone ? Et par là, encourager l’entreprise qui fait son maximum pour produire de façon éthique et durable ?

Dans le textile, la donne est la même. On peut choisir d’acheter un vêtement « propre » et juste, de A à Z. N’est-ce pas plus efficace que de faire l’autruche pendant un an ?

Je crois que le monde a besoin de personnes qui se révoltent contre le système, qui se battent, qui exposent les faits et trouvent des solutions durables. Et vous ?

Photos : ©Marie Marchandise  ©Zéro Waste France ©La Révolution Textile